L’ESCRIME : Toucher sans être touché.

 

L’escrime est une conversation par les armes.

Les escrimeurs réalisent des actions codifiées (telles que la parade pour se défendre ou l’attaque et la riposte pour toucher la surface valable de leur adversaire). Ces enchaînements d’actions constituent la « phrase d’armes ». L’escrime se pratique en individuel et par équipe.

L’escrime utilise trois armes différentes :
Le Fleuret

 

• L’action offensive de cette arme s’exerce par la pointe seule.
• L’aire de touche au fleuret est restreinte et réduite au tronc seul.
• On doit respecter des conventions lors d’un assaut. En cas de touches simultanées, la touche est accordée au tireur qui avait la priorité. Cette priorité dépend de la phrase d’armes déterminée par la convention du fleuret. Si aucun des tireurs n’avait la priorité, aucune touche n’est accordée.

Un sport physique, intellectuel
et porteur de valeurs

 

L’escrime est une discipline complète qui demande de la vitesse, de la précision et des réflexes. C’est un sport qui  n’est en aucun cas basé sur la force.
L’escrime allie qualités physiques et mentales (technicité, stratégie et tactique) et repose sur la mise en oeuvre de valeurs essentielles :

Respect / Maitrise de soi / Humilité

• Respect des maitres d’armes, des adversaires des arbitres et du règlement.
• Les tireurs se saluent avant l’assaut et se remercient l’un l’autre et se serrent la main avant de se quitter.
• Maitrise de soi au cours des combats.
• Maitrise de soi suite aux décisions arbitrales pouvant être estimées injustes.
 

Rigueur / Courage

• Rigueur dans l’acquisition d’un long processus de techniques.
• Courage tout au long du parcours d’apprentissage pour résoudre les difficultés rencontrées.
• Courage sur la piste comme pour tout compétiteur.
 

Analyse / Anticipation /
Prise de décision / Confiance en soi

• Rapidité d’analyse : il est essentiel d’analyser extrêmement rapidement la situation et le problème posé par l’adversaire.
• Confiance en soi : Ayant pris la décision la plus en adéquation, agir en pleine confiance en soi.

 

Passion / Transmission d’un savoir-faire

• Pour la pratique de ce sport la passion est essentielle.
• Passion de bien faire.
• Passion de la précision et de la justesse du geste.
• Passion de vouloir se perfectionner.
• Savoir transmettre son savoir acquis à la fois par les maîtres d’armes mais aussi par sa propre expérience est une valeur essentielle.

 

L’escrime fait partie du programme olympique.

Depuis 1896 (fleuret et sabre masculins), 1900 (épée masculine),1924 (fleuret féminin), 1996 (épée féminine), 2004 (sabre féminin).

TVE, un club épéiste.

 

Nos M5 à M9 sont pratiquent l'escrime au fleuret.

Nous ne commencons l’enseignement de l’épée qu’à partir de l’age de 10ans.
Le fleuret est très souvent la première arme enseignée aux débutants. Car c’est une arme d’étude et il est conseillé d’apprendre ses principes fondamentaux avant se tourner vers une autre arme.

Un sport pour tous

 

L’escrime peut se pratiquer à tout âge.
F.F.E compte 64 000 licenciés, 120 000 pratiquants, et plus de 800 clubs.
Il n’existe aucune contrainte médicale pour pratiquer ce sport.
L’équipement est léger et la pratique très sécurisée.
De plus grâce à des Maîtres d’Armes qualifiés, vous maîtriserez rapidement la technique et la coordination des gestes.

Un sport accessible dès le plus jeune âge

• L’EVEIL ESCRIME a pour objectif de provoquer l’attention, stimuler l’intérêt et préparer les plus jeunes à l’escrime (4 à 6 ans).

• Orienté vers le jeu, le LUDOESCRIME (6 à 8 ans) est une activité de découverte de l’escrime ludique, elle favorise le développement moteur, de l’équilibre, de la maîtrise de l’espace et de l’objet, du sens des valeurs civiques avec un équipement original et amusant.

 

Un sport qui s’adapte à un public adulte loisir
comme à un public compétiteur

Il n’y a aucune contrainte d’âge pour commencer l’escrime, à n’importe quel moment de la vie, il est possible de s’y initier.

 

• Nous avons d'une part l'escrime loisir

Elle propose des exercices adaptés pour conserver la santé et améliorer sa condition physique, quel que soit l’âge.

 

• D'autre part, la compétition est aussi suggérée pour les mordus de la confrontation. 

Les championnats réservés aux vétérans (selon catégories d’âge) connaissent un véritable succès.

Le sabre

 

• L’action offensive de cette arme s’exerce par la pointe et le tranchant.
• La surface valable pour le sabre est tout ce qui se trouve au-dessus de la taille (à l’exception des 2 mains).
• Le sabre répond aux mêmes règles d’engagement (conventions) que le fleuret, donnant la priorité à l'attaquant en cas de touches simultanées.

L’épée

 

• L’action offensive de cette arme s’exerce par la pointe seule.
• La surface valable comprend tout le corps du tireur, y compris ses vêtements et son équipement.
• Lorsque les deux tireurs sont touchés simultanément, et que l’appareil enregistre valablement ces deux touches, il y a ce qu’on appelle un « coup double », c’est-à-dire un point pour chacun. Cette arme n’obéit pas à des règles de priorité comme le fleuret.